L’HISTOIRE DE NOTRE LYCÉE

Salut !
Dans ma précédente lettre, je t’ai parlé un peu de moi et de mon lycée. Aujourd’hui, je suis avec deux de mes amies et nous allons te raconter son histoire…
En 1861, le collège du Havre s’est trouvé être trop petit suite à une augmentation de la population havraise. Just Viel, le maire du Havre, a alors décidé de construire un lycée impérial (quelle classe !) : il est conçu pour accueillir sur deux étages salles de classe, laboratoires, salles de collections, bibliothèque, réfectoires et dortoir pour les internes…
Le 15 avril 1863, la première pierre est posée par Just Viel, en présence de l’architecte Gustave Brien. Les travaux sont rapides : l’inauguration a lieu le 22 septembre 1866. Impressionnant pour les moyens de l’époque, non ? La construction du lycée a été très coûteuse : conçu pour accueillir 750 élèves, il n’y en aura que 300 à sa première rentrée. Ce nombre a augmenté au fil des ans, mais pas assez pour remplir les locaux : c’est pourquoi, la mairie a décidé d’y installer la bibliothèque municipale en 1904.
Lors de la Grande Guerre (1914-1918), le lycée, spacieux, fut désigné comme hôpital militaire. Les élèves furent alors redirigés vers d’autres établissements aux alentours : face à l’école Lemaistre, à l’hôtel des sociétés savantes ou même dans des commerces de rue (j’aurais flippé!). Ce n’est qu’en 1919 que le lycée retrouve sa fonction première.
Un monument aux morts fut érigé par Alphonse Saladin en 1921, en souvenir aux 188 personnes liées au lycée décédées lors de cette guerre (tu verras, il est super beau!).
Dès le début de l’occupation (guerre 1939-1945), l’aile Sud fut réquisitionnée par les autorités allemandes, et ce jusque dans la nuit du 14 au 15 octobre 1940 lors de laquelle elle fut bombardée (en même temps que la chapelle du lycée).
Notre établissement a accueilli provisoirement la mairie du Havre, après la destruction du centre ville par les bombardements. Le lycée de filles ayant lui aussi été détruit, le lycée impérial devient un établissement scolaire mixte dès la fin de la guerre (enfin!).
D’importants travaux débutent au lycée : il faut tout rénover après la guerre, surtout l’aile sud! (Et dire qu’aujourd’hui, on a cours de physique dans ce bâtiment… Ils auraient mieux fait de ne pas le reconstruire). Mais il faudra attendre 1963 pour que le lycée bénéficie d’un nouveau gymnase. C’est au 17 janvier de la même année que le lycée prend le nom de François Premier, le fondateur de notre ville. L’année suivante, nous inaugurions la nouvelle chapelle du lycée.
L’aile sud est enfin reconstruite en 1966, l’inauguration a lieu le 7 mai de cette année (génial…).
Plus récemment, en 2003, au lycée s’est ajoutée une nouvelle entrée principale, la verrière (elle est super belle). Depuis 2010, le lycée est entré dans une nouvelle phase de travaux, avec la création de l’actuel CDI et la rénovation de l’aile Nord.
Notre établissement a vu passer plusieurs personnes aujourd’hui connues, notamment parmi ses professeurs, Jean-Paul Sartre (écrivain, philosophe), Raymond Aron (philosophe, sociologue), Gérard Morpain (ancien professeur d’histoire, résistant fusillé en 1942). Il y en a encore bien d’autres que tu peux retrouver sur le site du lycée
Et voilà! Nous espérons que tu as pris plaisir à lire notre lettre, et qu’elle t’a appris des choses sur notre lycée. Un jour, on te le fera visiter, promis!
Et si tu nous envoyais une lettre à propos de ton lycée toi aussi ? Ça nous intéresse!
Nous attendons avec impatience ta prochaine lettre,
À plus!
Jehanne DOUEZY, Lily ROUSSELET, Viridiana LEPONT